La Devise

En quelques chiffres

3

communes réunies

1125

habitants

1

piscine

1

parc résidentiel de loisirs

Horaires d'ouvertures

MAIRIE

Lundi, mardi et jeudi de 14h à 18h

Mercredi de 14h à 17h

Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Contact

7 rue Charles Henri Percheron

17700 LA DEVISE-VANDRÉ

mairie@la-devise.fr

Les mairies de Chervettes et Saint Laurent de la Barrière sont des mairies annexes.

Actualités


La vie municipale

Le Maire

M. Pascal TARDY

L'équipe municipale

M. Jean-Marie ALLEAU - Mme Maïté ARNAUD - M. Jean-Raymond BARBIN - M. Christophe BARIL - M. Sylvain BAS - Mme Lydia BERETTI - M. Nicolas BEROUJON - Mme Aline BLANCHET - M. François CADU - Mme Marie-Véronique CHARPENTIER - M. Marc CHARPENTIER - M. Jean-François DAMAS - M. Guillaume DAMPURE - Mme Isabelle DECOURT - M. Richard DUBOIS - Mme Mireille GAILLET - M. Anthony GOUINEAU - M. Samuel MADEUX - Mme Nadine MAINARD - M. Gérard MASSE - M. Jean-Jacques MEZILLE - M. Julien OUVRARD - M. Patrick PERRIN - Mme Nadine RANGIN - M. Daniel ROUSSEAU - Mme Céline SALAUN - M. Philippe SAMAIN - Mme Suzette TENAILLEAU - M. Gaël THOMAS

picto démarche en ligne aunis sud commune

Nos démarches en ligne

Nos services et équipements publics

La bibliothèque

7 rue Charles Henri Percheron
17700 La Devise, Vandré
La médiathèque est gratuite pour les enfants et les adultes et est ouverte à tous.

Une animation jeux vidéo est proposée le 3ème samedi de chaque mois.

Ouverture : mardi de 15h30 à 17h00 – mercredi de 14h à 15h – samedi de 10h30 à 12h
Pendant les vacances, ouvert uniquement le samedi.
En savoir plus sur le site de la commune

La piscine

Rue Charles Henri percheron 17700 LA DEVISE-VANDRÉ
Tél : 05 46 68 84 57
Équipements : 1 bassin de natation et 1 pataugeoire
Ouverture en saison. Pour consulter les horaires, téléchargez le dépliant

Parc résidentiel de loisirs " Les jardins de Vandré "

Devenez propriétaire de maisons ou de chalets en bois ! 75 parcelles à vendre au cœur d’un parc verdoyant de 7 hectares, à proximité du centre bourg et d’un parc de loisirs.
En savoir plus

Le bottin

Commerces et services de La Devise

Commerces et services de La Devise

Associations commune de La Devise

Associations commune de La Devise

Producteurs locaux de La Devise

Producteurs locaux de La Devise

Un peu d'histoire

Le 1er janvier 2018, les communes de Vandré, Chervettes et Saint Laurent de la Barrière ont fusionné pour former la nouvelle commune de La Devise, du nom de la rivière qui traverse les trois villages avant de se jeter dans le canal de Charras.

Vandré

Construite à la fin du XIe siècle, l’église dédiée à Saint Vivien, dont la façade est ornée de sculptures représentant les 12 signes du zodiaque, est classée au titre des Monuments historiques. Surmontée d’un clocher carré à deux étages ayant sur chaque face trois fenêtres ogivales, elle abrite à son chevet une salle de garde équipée de meurtrières. Non loin, se trouvent un lavoir et sa source.

Du château du Haut Vandré, il ne reste que le porche d’entrée. Ici vivaient entre 1300 et 1680 les Poussard, seigneurs de Vandré, dont on retrouve les noms aux côtés des rois de Charles VI à Henri IV.

Vandré, berceau de dynasties européennes ?

La généalogie le prouve. En 1676, Éléonore Desmier d’Olbreuse, fille de Jacqueline Poussard et d’Alexandre d’Esmier d’Olbreuse, épouse un prince de Hanovre, futur Georges Ier roi de Grande-Bretagne, tandis que leur petite-fille Sophie deviendra, elle, reine de Prusse en 1713 ! Au gré des descendances et des alliances, la famille Poussard se trouve liée aux familles royales anglaise, hollandaise et belge, aux empereurs allemands, à la Maison de France et jusqu’aux tsars de Russie.

Derrière la mairie, au cœur de l’ancien presbytère abandonné, vous trouverez le musée « Vandré, il y a 100 ans », unique musée rural de la plaine d’Aunis dont les collections d’objets, d’outils, de costumes et de documents rendent hommage aux traditions locales des campagnes autrefois. Récemment aménagée autour d’un grand pressoir, une salle est consacrée à l’histoire de la vigne en Aunis avant le phylloxéra.

Saint Laurent de la Barrière

Mais d’où vient un tel nom ? Lieu de passage fréquenté au Moyen Âge, Saint Laurent faisait payer l’octroi, c’est-à-dire une taxe sur les transports de marchandises. Le village a donc servi de péage entre les provinces d’Aunis et de Saintonge. Un péage certainement marqué… par une barrière ! On trouve dans la région de nombreux clochers dédiés à ce saint martyr très populaire, patron des cuisiniers, des rôtisseurs, des bibliothécaires et des pauvres.